Perfectionniste dans l’âme, Jean Christophe Larose est l’un de ces entrepreneurs qui vouent un culte absolu à la qualité de leurs réalisations. Ce profond attachement à l’excellence lui a ainsi valu l’obtention de prestigieux marchés, qui lui ont donné l’occasion de faire montre de son savoir-faire hors pair. Locaux industriels, bâtiments administratifs ou appartements, rien n’est trop grand pour satisfaire l’appétit gargantuesque de ce chef d’entreprise.

Un promoteur polyvalent

Jean Christophe Larose n’a aucune limite quand il s’agit de bâtir des édifices. Très souple et extrêmement versatile, cet entrepreneur ne recule devant rien quand il s’agit de satisfaire son exigeante clientèle. Il assure quel que soit le chantier et met un point d’honneur à maîtriser aussi bien les délais d’exécution que les coûts. C’est d’ailleurs cette intransigeance envers la qualité qui lui vaut d’être l’un des promoteurs les plus demandés du marché.

Aucun défi n’est trop grand pour être relevé selon ce chef d’entreprise. Quel que soit la complexité du projet qui lui est confié, il donne satisfaction au client en allant même au-delà des espérances de ce dernier. Qu’il s’agisse d’aménager des locaux industriels, de réhabiliter un hôtel ou de construire des habitations, il met tout en œuvre pour que le résultat final soit impeccable.

Depuis le début de sa carrière d’entrepreneur, les chantiers qui lui ont été confiés sont aussi divers que variés. Il a ainsi participé à l’aménagement d’un quartier, construit des immeubles administratifs, réhabilité des hôpitaux et des hôtels et participé à des projets architecturaux de grande envergure. Tout cela, en raison de sa souplesse et de sa capacité d’adaptation, chose rare dans un secteur caractérisé par une spécialisation très poussée des acteurs.

Des réalisations esthétiques et fonctionnelles

L’esthétisme est un aspect sur lequel ne lésine pas Jean Christophe Larose. Elle est d’ailleurs sa marque de fabrique et la raison pour laquelle il s’entoure des architectes et des techniciens les plus qualifiés. Les bâtiments qu’il a réalisés à l’instar du Cube Orange et de l’immeuble Ycone sont un vrai régal pour les yeux. Les réalisations de cet entrepreneurs sont, en raison de leur splendeur et de leur sophistication, devenues de véritables normes en matière d’urbanisme.

Les édifices qu’il construit ne se contentent pas d’être beaux. L’entrepreneur exige qu’ils satisfassent entièrement les besoins de ceux qui s’en serviront. Les bureaux devront être des lieux qui invitent au travail et à la concentration, tout en créant une atmosphère conviviale et chaleureuse. Les habitations devront réunir toutes les installations destinées à faciliter la vie de leurs occupants, tandis que les locaux industriels devront accroître la productivité des entreprises.

Le strict respect du cahier de charges est l’une des raisons pour lesquelles Jean Christophe Larose est adulé. Ayant fait de la satisfaction de ses clients une priorité, il met tous les moyens en œuvre pour que ce dernier y trouve son compte. Pour atteindre ce but, il s’entoure non seulement des bonnes personnes, mais recours également aux meilleurs matériaux que comporte le marché. Le résultat final, ce sont des constructions qui combinent robustesse, durabilité, esthétisme et fonctionnalité.

Un respect scrupuleux des normes environnementales

Entrepreneur moderne, Christophe Larose a fait de l’environnement un pivot central de son engagement. Très soucieux de l’impact écologique de ses projets, il s’évertue à limiter au strict minimum les nuisances sur le milieu environnant. Ses réalisations s’intègrent harmonieusement dans l’écosystème et se marient parfaitement au paysage qui les entoure.

La limitation des émissions de gaz à effet de serre est également un souci permanent. Tout est mis en œuvre pour réduire de façon drastique la consommation énergétique de ses bâtiments. Pour cela, il tire grandement profit de l’éclairage naturel et limite les déperditions de chaleurs, de même que les charge de climatisation. Il ne se contente pas de respecter les normes édictées par les autorités, il va au-delà en construisant des édifices très en avance sur leur époque.

Le Cube Orange dans le quartier de la Confluence est un bel exemple de cette performance énergétique. L’immeuble est percé d’un cône qui a pour fonction non seulement d’apporter de la lumière naturelle au sein de tous les bureaux, mais également de limiter leur consommation électrique. En hiver, il aide à freiner les pertes de chaleur, tandis qu’en été, il élimine les excès de chaleur.

Jean Christophe Larose : un acteur majeur du développement local

En patriote convaincu, il s’est profondément engagé pour le développement des régions et des collectivités locales. Il travaille main dans la main avec les maires et les élus locaux pour doter leurs localités d’infrastructures qui correspondent aux mieux aux besoins de leurs administrés. Connaissant leurs contraintes en matière de financement, il leur propose des solutions adaptées à leur situation.

Grâce à son fonds d’investissement, Foncière Cardinal, il est capable de financer sur fonds propres de nombreux projets en attendant que les collectivités aient la liquidité nécessaire. Pour les élus locaux, il s’agit d’une véritable aubaine et nombreux sont ceux qui lui font appel pour rénover des infrastructures comme des hôpitaux.

Le quartier de la Confluence est l’une des collaborations les plus réussies avec une collectivité territoriale. Cette anciennes zones portuaire lyonnaise était à l’abandon depuis des lustres. Lorsque les autorités ont voulu en faire la vitrine de la ville de Lyon, nombreux sont les promoteurs et les habitants de la ville qui étaient convaincus qu’il s’agissait d’une véritable ineptie. Jean Christophe Larose fut l’un des rares à accepter de participer à ce projet. Il n’eut pas tort car le quartier de la Confluence est aujourd’hui la zone la plus visitée de Lyon et le point de rendez-vous de la génération branchée de la ville.

Une passion effrénée pour l’architecture

La passion de Jean Christophe Larose pour l’architecture ne s’est jamais démentie. Ce diplômé d’une école de commerce a réalisé des ouvrages qui ont révolutionné cette discipline. En faisant appel à des architectes célèbres comme Rudy Ricciotti, cet entrepreneur a réussi l’impossible : édifier des ouvrages qui sont devenus des références en matière d’architecture et d’urbanisme.

Le Cube Orange se joue de la géométrie et du classicisme pour produire un résultat époustouflant. Conçu par les architectes Jakob et MacFarlane, ce bâtiment cubique de 6.300 mètres carré célèbre le passé portuaire à travers son enveloppe en aluminium et sa coloration orange typique. Tout y est conçu de façon millimétré pour produire une esthétique visuelle gourmande et une somptuosité sans précédent.

L’immeuble résidentiel Ycone est une réalisation du groupe Cardinal et de son fondateur. Conçu en collaboration avec l’architecte Jean Nouvel et l’entreprise Vinci, ce bâtiment de 14 étages sera à sa livraison l’un des chefs-d’œuvre du quartier de la Confluence à Lyon. Avec son toit en terrasse et sa façade inclinée, il sera l’une des réalisations majeures de M. Larose.

Un parcours atypique

Au vu des réalisations de Jean Christophe Larose, on aurait pu croire qu’il a suivi une formation en BTP ou qu’il dispose d’un diplôme en architecture. Loin de là, cet entrepreneur d’exception n’a jamais pris un quelconque cours en architecture. Il est titulaire d’un diplôme commercial et d’un autre en gestion de PME. Il doit avant tout cette fulgurante réussite à une passion sans faille pour les métiers de la construction.

Cette passion dévorante est le moteur qui l’a amené à réaliser toutes ces réalisations titanesques. Elle est également à l’origine de cette intransigeance et de ce goût prononcé pour l’excellence. Elle s’est traduite sur le terrain par des constructions qui allient beauté visuelle et technologies innovantes. Cet entrepreneur démontre qu’il n’y aucune limite et que tout un chacun peut réaliser ses rêves d’enfant pourvu qu’il s’en donne les moyens.

Le secret de ce chef d’entreprise réside avant tout dans son humilité et sa large ouverture d’esprit. Loin d’être suffisant, il a su s’entourer de techniciens ayant une maîtrise parfaite de leur art. Tel un chef cuisinier, il a su mixer diverses compétences pour atteindre les objectifs qu’il s’est fixés. Il a pu réussir là où certains spécialistes du secteur se sont cassé la figure, car il n’a jamais développé de complexe.

Jean Christophe Larose n’est pas né avec une cuillère en or dans la bouche. Sa réussite, il la doit avant tout à sa passion et à son acharnement au travail. Travailleur infatigable, il ne s’est jamais reposé sur ces lauriers, mais a toujours essayé de se surpasser et de repousser sans cesse ses limites. Cette abnégation a fini par payer, car il est aujourd’hui l’un des entrepreneurs les plus en vue.

Jean Christophe Larose démontre que rien n’est perdu pour qui se donne de la peine à la tâche. Avec une bonne dose de patience et une pincée de passion, il est possible de réaliser l’impossible. En ce moment où de nombreux français désespèrent de la vie et où la crise et le chômage ont fini de parachever le tableau de la grisaille, son exemple doit interpeller tout le monde. La France n’est pas fichue comme tentent insidieusement de le faire croire ses détracteurs. Elle a les moyens de se relever et de retrouver son lustre d’antan. Mais pour cela, il est nécessaire qu’elle ouvre les yeux et saisisse cette pléiade d’opportunité qui s’offre à elle à travers ses entrepreneurs passionnés et créatifs.